La qualité d'un objectif par Edgar Grospiron

#coaching , #entreprise , #grospiron , #smart , #objectif

Edgar Grospiron: "les conditions de la réussite"

Bonjour à tous.

Troisième et dernier volet de cet article sur le discours d'Edgar Grospiron concernant "les conditions de la réussite". On pourrait aborder nombre d'autres notions évoquées sur la délégation ou le leadership par exemple mais arrêtons nous sur le message principal de cette vidéo puisqu'elle s'intitule "créer les conditions de la réussite".

Edgar Grospiron évoque le fait qu'un bon manager doit créer un "espace de conquête" pour ses collaborateurs. C'est vrai. C'est attractif. Mais est ce bien concret ? Pas tant que ça. Heureusement, il illustre son propos avec un exemple simple et très parlant de son parcours.

Une chose qui l'avait distingué avant les JO d'Albertville est qu'il avait annoncé qu'il serait champion Olympique 3 ans à l'avance. Bravade disaient beaucoup, inconscience peut être aussi. Il n'empêche qu'il y est arrivé. Et la force de son discours d'aujourd'hui est bien d'expliquer que sa conviction profonde n'était pas de savoir qu'il allait gagner mais bien qu'il ferait ce qu'il faut pour être devant les autres d'ici là. Nuance importante entre savoir que l'on va arriver le premier à une destination et savoir quelles ressources et quel chemin emprunter pour y arriver.

Un autre exemple célèbre existe dans le sport. C'est Usain Bolt. Face à des journalistes qui lui demandaient comment il faisait pour être aussi relax dans les startings blocks, il répondait que l'essentiel du travail pour gagner était derrière lui. Les seuls éléments qui pourraient le faire perdre étaient hors de son contrôle: attraper un virus, les conditions météo voire la performance de ses adversaires.. A quoi bon s'angoisser si l'on sait avoir fait ce qu'il fallait ? Leur but à chacun était de gagner, leur objectif de trouver les moyens d'y parvenir.

Et bien "créer les conditions de la réussite" c'est exactement ça et c'est toute l'importance de se fixer un vrai objectif. On entend souvent qu'un objectif doit être SMART . Simple, Mesurable. Ambitieux, Réalisable, et Temporel (formulation un peu limite j'en conviens).

Mais l'objectif en tant que tel est un vrai objectif réalisable que s'il est personnel c'est à dire qu'il est à 100% dépendant de ressources que l'on peut mettre en œuvre et pas de ressources dépendantes de la volonté de personnes extérieures. Cela ne signifie pas que l'on évacue l'obligation de résultats ou que l'on sait comment atteindre l'objectif à l'avance mais que l'on sait quelle(s) progression(s) en compétence(s) l'on doit adopter pour atteindre son but.

Edgar Grospiron a donc bien fanfaronné à cette époque mais en connaissance de cause et en maîtrise totale de son projet car il savait quel chemin il devait prendre pour devenir champion. Il a oublié la croyance en son talent pour se consacrer à un vrai objectif 100% dépendant de lui même. Bravo à lui et une nouvelle fois merci à lui pour sa contribution à la vulgarisation de notions de coaching essentielles.