La gestion du stress, ça existe ?

##coaching , ##entreprise , ##stress , ##gestion

Comment faire du stress votre ami !

Voilà encore une petite pépite en provenance des TEDs !

Kelly Mc Gonigal nous explique que ce qui tue dans le stress, c'est la croyance qu'il est dangereux ?!? Quoi ? Mais qu'est ce qu'elle raconte ?

En réalité, c'est un paradoxe syllogistique très habile de sa part même si fondamentalement ce n'est pas forcement faux. Le syllogisme, vous savez, c'est par exemple: plus il y a d'emmental (oui l'emmental parce que le gruyère n'en a pas vous le savez bien), plus il y a de trous, or plus il y a de trous moins il y a d'emmental, donc plus il y a d'emmental moins il y a d'emmental !! Ca va pas non ?

Revenons au stress et à la croyance qu'il est délétère.

En réalité, comme vous le savez déjà, le stress est une réponse naturelle aux situations de stimuli d'urgence et/ou à enjeux. A des niveaux raisonnables, elle permet de mobiliser des ressources physiques et cognitives très salutaires.

Cependant, sur le long court, la production continue de cortisol est un poison et à court terme, passé un certain niveau de stress, on entre dans un registre de réaction pervers de type fuite/confrontation/paralysie.

Il y a là une espèce de désordre provoqué par la perception trop prononcée des symptômes du stress par notre esprit qui a tendance à l'interpréter comme un handicap et à lutter contre par croyance qu'il va vous handicaper ou même vous faire mal comme l'indique Kelly Mc Gonigal.

Et c'est là qu'intervient la crise de confiance dont on parle souvent dans le sport. Vous savez ce dernier geste qui dévie alors que tout s'est bien passé auparavant. Ce n'est pas la croyance que l'on va perdre, c'est laisser le stress nous faire croire qu'il faut qu'on réfléchisse à notre geste en pleine action parce qu'on est stressé. Je vous le dis de suite, notre cerveau débloque totalement en se concentrant sur de 2 différentes tâches. Vous agissez tout en surveillant l'adversaire, ça va, vous débattez en vous même sur l'opportunité d'agir comme vous le faites tout en surveillant l'adversaire, ça ne va plus.

A partir de là, vous attribuer au stress l'erreur et le rendez fautif d'interférence pour les fois suivantes et le cercle vicieux est enclenché. Vous accumulez les frustrations et probablement une chimie empoisonnante et votre stress vous handicape en série.

Donc, à juste titre, Kelly Mc Gonigal nous propose de laisser aller les symptômes du stress comme une réaction normale de votre corps pour ne pas entrer dans ce cercle vicieux. Bon en plus, elle nous démontre les raisons du caractère protecteur de ce comportement par la production d'oxytocin, ce qui est fort tout de même. 

Maintenant, est ce que c'est la seule chose que l'on peut faire pour lutter contre les effets négatifs des symptômes du stress. Non évidemment. Le cas des sportifs est encore très parlant. Qu'est ce qui fait la différence à talent égal dans le sport ? La préparation évidemment. Et pourquoi ? Tout simplement parce que si vous êtes entraîné à faire face à une situation donnée, vous n'avez même pas à stresser face à une situation connue et donc vous reculez le moment ou vous risquez de commencer à gamberger en pleine action malgré les conseils de Kelly Mc Gonigal.

Tout ceci pour aider tout un chacun à gérer son stress en situation. La gestion du stress c'est aussi celle du stress à long terme mais ce sera l'objet d'un autre article qui ne contredira pas le postulat de Kelly Mc Gonigal et de celui-ci: il n'y a pas de dichotomie corps/esprit

N'hésitez pas à me contacter pour me faire part de vos commentaires et contributions: contact